Mardi 17 mars 2 17 /03 /Mars 17:32

Ça y est. Nous sommes un samedi soir glacial du mois de novembre et nous voilà prêts à partir. Ce sera l’Hyppocampe.

 

D’abord attirés par les clubs classiques tels que « Les Chandelles », nous avons préféré, pour une première expérience, plus nous orienter vers un hammam libertin. L’ambiance plus décontractée, la nudité obligatoire, nous mettrait tous sur un pied d’égalité et nous aiderait à nous sentir bien dans cet univers encore inconnu.

 

Après des heures passées sur des blogs, des forums et autres sites spécialisés, nous voici sur Mappy entrain de noter à la main l’itinéraire. Espérant que nous trouverions facilement sans GPS….

 

Le club ouvre ses portes à 21h30 et nous avions choisi exprès une soirée où les hommes seuls n’étaient pas acceptés car, encore une fois, pour la première fois, nous appréhendions une ambiance assez glauque, malsaine, pleine d’hommes seuls qui en veulent pour leur argent…

 

Toutes les chances étant de notre côté pour passer une bonne soirée, nous prenons la route vers environ 22 heures, préférant laisser la soirée « s’installer » avant d’arriver.

 

Dans la voiture, des sentiments contradictoires se bousculent : une excitation extrême se mélange à une appréhension qui persiste. Tous les préjugés reviennent à la charge tels que le fait que ce genre d’endroit doit être dénué de douceur, de sensualité. Que ce sont des lieux assez glauques, très impersonnels….Bref, pour ma part, j’étais morte de peur et je pouvais également lire un sentiment d’hésitation dans les yeux de Mick. Mais nous avançons. Hors de question de reculer maintenant !!

 

Après quelques tours et détours (le sens de l’orientation n’étant décidemment pas mon fort…), nous trouvons la rue et nous garons tout près. Aux alentours, des plaques d’immatriculation de toute l’Ile de France. Cela nous rassure, l’endroit doit être connu et assez bien pour que les gens viennent de loin.

 

 

 

Le club est situé dans une petite rue pavillonnaire, au calme. Seul une enseigne très discrète représentant un Hippocampe nous indique que nous ne nous sommes pas trompés.

Toujours anxieux, sentant l’adrénaline monter de plus en plus, nous décidons de fumer une cigarette avant de faire le grand saut. Nous nous mettons donc sur le trottoir d’en face et voyons un couple sortir (il semblait assez agé, ce qui n’est pas pour nous rassurer), un couple qui hésite à entrer, comme nous…

 

Ding Dong. Nous sommes devant la porte et nous sonnons. Une femme, d’une quarantaine d’années, rousse, les cheveux au carré, habillée sexy avec une mini jupe nous accueille avec un grand sourire. Nous invite à entrer, nous demande si nous sommes déjà venus. Nous lui répondons que non, elle prend donc le temps de nous expliquer comment cela fonctionne :

 

- Nous devons nous changer au vestiaire, il y a dans chaque casier deux serviettes chacun plus un paréo pour moi.

- Avec l’entrée (50€ pour un couple), nous avons chacun droit à une boisson. Si nous désirons des boissons supplémentaires, elles sont à régler à la fin, évitant ainsi d’entrer dans le hammam avec de l’argent.

- La nudité est obligatoire sous la serviette pour monsieur ou le paréo pour madame mais ce n’est pas dans les mœurs de se balader nu en dehors du coin « hammam-sauna-jacuzzi ».

- Les câlins sont interdits dans le jacuzzi pour des raisons d’hygiène.

- Des préservatifs, du gel lubrifiant ainsi que des « étoiles de massage » sont disponibles gratuitement au bar.

 

Nous voilà donc briefés ! Nous entrons dans les vestiaires et première bonne surprise : Un sèche-cheveux, une brosse, du coton et du lait démaquillant sont à disposition.


 


L’excitation est à son comble lorsque nous nous déshabillons, d’autant plus que la propriétaire nous a vraiment mis à l’aise. Nous entrons donc dans le club animés certes toujours d’appréhension mais pour ma part en tout cas, le désir, l’excitation et la volupté avaient pris le dessus.

 

Je laisse Mick passer devant moi. Il ouvre le rideau. Nous voici dans l’arène. Le bar se trouve sur notre droite. Le coin « hammam-sauna-jacuzzi-douches » en face de nous. Des canapés sont disposés sur la gauche. Une télévision à écran géant retransmet un concert mais sans le son qui est lui assuré par la radio. D’un goût assez vieillot, nous pouvons le dire !

Côté décoration, l’endroit est plutôt kitsch mais l’ambiance sereine et respectueuse qui y règne nous met de suite à l’aise. Nous dirons d’ailleurs plus tard que nous nous sentons là-bas un peu « comme à la maison ».

 

Mais pour le moment, nous ne connaissons pas les lieux, nous sommes un peu perdus, ne savons pas trop où aller. Je laisse de nouveau Mick décider pour nous, me sentant un peu intimidée, observée. Nous décidons d’aller nous détendre dans le hammam.


 


Nous croisons plusieurs couples, trouvons que la moyenne d’âge est un peu élevée mais pour l’instant, ce n’est pas plus important que ça pour nous. Juste un constat. Nous sommes tous les deux, nous sommes bien. Nous prenons une douche (obligatoire) et entrons dans le hammam. Une douce odeur d’Eucalyptus nous envahi les narines et nous sommes stupéfaits par le calme et la sérénité qui y règne malgré le monde.

Dans un premier temps, nous accusons le coup de la chaleur puis commençons à nous y habituer. Nous nous rapprochons l’un de l’autre, nous caressons mutuellement tout doucement. Un homme à côté de moi, tente une caresse à laquelle je ne réagis pas tant le moment que je partage avec Mick est bon…

Nous décidons de ne pas aller plus loin et de sortir nous désaltérer.

 

Nous sommes au bar, je commande un Coca et Mick un Red-bull. La propriétaire, qui assure aussi le service nous demande notre numéro de vestiaire. Nous allons nous installer dans le « coin canapé », à l’écart, préférant rester tous les deux afin d’apprécier au maximum ensemble ces instants, ces premiers pas dans le libertinage.


 

 

Nous échangeons alors nos points de vue. Il en ressort que nous sommes tous les deux agréablement surpris par cette ambiance sereine, ce calme, cette convivialité. Toutes nos appréhensions ont disparu. Bien entendu, il y a ces regards, les couples se cherchent, se testent mais rien d’insistant ou de gênant.

 

C’est donc confiant que nous entreprenons de visiter les « coins câlins ». A droite ? A gauche ? A l’étage ? Ils sont partout. Nous commençons notre exploration par le couloir dérobé sur la droite.

 

 

La première « pièce » que nous voyons est une sorte de cage avec des chaînes à l’intérieur afin d’y attacher poignets et chevilles.

En face, une pièce dans laquelle il faut entrer à quatre pattes par une ouverture en arc de cercle et dont les murs sont troués afin de pouvoir y glisser une main, un sexe…


 


Au fond, une pièce avec une vraie porte et un miroir sans teint. A l’intérieur, un immense lit, des miroirs tout autour de la pièce (jusqu’au plafond). A l’intérieur, deux couples se câlinent l’un à côté de l’autre. Les personnes sont âgées, pas vraiment à notre goût mais l’excitation est telle, du fait de l’endroit, du contexte, de la nouveauté, que nous ne pouvons nous empêcher de nous toucher, de nous frotter en les regardant. J’éprouve à ce moment un sentiment jusqu’à alors inconnu pour moi : le bien-être dans le voyeurisme. Je ressens du plaisir à les observer bien qu’ils ne soient pas à mon goût. Ce qui m’excite, c’est le fait de les voir sans qu’ils me voient….

 

Au bout d’un moment, nous décidons de continuer notre exploration. Nous allons donc cette fois, sur la gauche.

Là, une multitude de salle, toutes avec un thème différent. Nous entendons des femmes jouir, nous voyons des couples, des trios...Nous nous arrêtons pour regarder ces gens qui prennent du plaisir. Le mien, de plaisir monte crescendo. Je me sens de plus en plus excitée et n’ai qu’une envie c’est de m’abandonner dans les bras de Mick. Mais, la plupart des « coins » sont occupés et nous préférons continuer notre route…

 

Vers l’étage. Là, nous y trouvons une ambiance complètement différente…Une seule grande pièce avec un « lit géant » central et une multitude de lits tout autour sous des arcades. Malheureusement, il est tard, il ne s’y passe pas grand-chose (cette fois là car nous y avons découvert des spectacles bien plus troublants et excitants d’autres fois…que nous vous raconterons plus tard) et nous décidons de ne pas nous attarder et de retourner au hammam histoire d’en profiter encore un peu avant que ça ferme.


 


Traditionnel petit tour à la douche, quelques instants dans le hammam….côte à côte….et le désir monte…De plus en plus…Ne tenant plus avec cette chaleur, nous sortons du hammam et d’un commun accord, nous dirigeons vers la pièce aux miroirs sans teint dans laquelle nous avions regardé ces couples un peu plus tôt…


 

 

Nous installons nos serviettes afin que ce soit plus agréable sur le cuir du matelas, Mick s’assoit sur le lit, je reste debout. Nous nous embrassons, nous nous enlaçons. Mick s’allonge, je m’allonge sur lui, l’embrasse : la bouche, le cou, le torse (Mick : « suce-moi ») le sexe…Une fellation pendant laquelle il peut me regarder grâce aux miroirs sur le plafond.

Je suis dans ma bulle, je prends un plaisir fou à lui donner du plaisir…comme toujours mais là, j’ai le sentiment que ces sensations sont décuplées…Je brûle à l’intérieur et n’entend pas le couple qui discute derrière les glaces sans teint, celui qui commente nos faits et gestes. C’est Mick qui me le fait remarquer. Lui, n’est pas dans cette bulle et semble plutôt perturbé par ses bavardages.

Il me relève la tête, nous faisons l’amour, toujours sous le regard de ce couple derrière la vitre. Ils ne sont pas assez discrets, parlent sans arrêt et sans se douter que nous trouvons cela désagréable…Nous décidons donc de quitter la pièce. De toute façon, il est l’heure. Le temps est passé à une vitesse vertigineuse…Nous sommes arrivés trop tard mais nous nous jurons que la prochaine fois (car il y aura prochaine fois, nous le savions sans même s’être concertés), nous arriverons beaucoup plus tôt afin de profiter à fond de la soirée.

 

Direction les vestiaires. Nous nous rhabillons, rendons clés, serviettes et paréos à l’accueil, sommes vivement salués par les propriétaires et nous retrouvons dehors. Il fait très froid et pourtant, ni Mick ni moi ne ressentons ce froid. Toujours animés par ce feu qui nous brûle. Nous savons lui comme moi que la soirée ne s’arrêtera pas là…Nous tirons un bilan plus qu’enjoué de cette soirée. De cette phase découverte du monde libertin. Mais sommes tous de même, au fond, frustrés de n’avoir pu aller au bout de nos envies dans cette pièce….

Ce n’est qu’une question de temps car le trajet jusqu’à la maison n’est pas très long.

 

J’ouvre la porte d’entrée. Je n’ai pas le temps d’allumer la lumière que nous voilà partis dans un câlin des plus sulfureux. En premier lieu, je ne m’aperçois pas que les rideaux sont ouverts et que le vis-à-vis est important. Mick est assis dans le canapé, je suis assise sur lui, de dos. Je reprends la fellation là où je l’avais laissée dans le club  pendant que lui me caresse le clitoris avec sa langue…C’est bon, j’ai presque le sentiment d’être ivre tant le plaisir qu’il me procure est enivrant, j’ai la tête qui tourne.

 

Puis, Mick me relève et je me retrouve debout, les mains contre la fenêtre, avec les rideaux ouverts… Il est derrière moi et me fait vibrer de bonheur…Le club ayant sans doute réveillé chez nous un côté exhibitionniste qui jusque là sommeillait plus ou moins, nous prenons un réel plaisir à laisser ces rideaux bien ouverts et à nous abandonner à notre plaisir.

 

Toujours plus haut, toujours plus loin, me voilà maintenant dos à la fenêtre. Seulement maintenu par le sexe et les mains de Mick. Je le vois lancer des regards par la fenêtre, essayant de surprendre un voisin curieux…Mais il est tard….Position délicieuse mais quelque peu acrobatique, nous irons sur le lit pour terminer et nous endormir, l’esprit encore embué par la vapeur du hammam et la libido à son paroxysme….

 

Liloo & Mick

Voir les 0 commentaires - Par miloo - Publié dans : Notre vie libertine
Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Mi-Loo

  • : Une jolie histoire de libertinage
  • Une jolie histoire de libertinage
  • : Nous vous racontons ici nos premiers pas dans le monde mystérieux du libertinage.
  • Partager ce blog

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Vos réactions

Nombre de visiteurs

compteur pour blog

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés