Vendredi 20 mars 5 20 /03 /Mars 17:39

Après plusieurs expériences plus que réussies à l’Hyppocampe, nous avons eu envie de découvrir de nouveaux endroits. Tout en restant sur le concept du « hammam-sauna-jacuzzi » libertin car nous y aimons l’ambiance. Tout le monde est sur un pied d’égalité, pas de camouflage possible avec telle ou telle tenue plus ou moins sexy…On aime….ou on n’aime pas…Nous, nous aimons.

 

Nous avons entendu parler du Moon City pour la première fois à l’Hyppocampe. Un couple, avec lequel nous avions sympathisé, en avaient entendu parler et nous avaient demandé si nous connaissions.

Quelques jours plus tard, nous voilà repartis sur Internet à l’assaut des sites officiels, blogs et autres forums parlant de ce lieu. Les informations que nous y trouvons nous séduisent. Toutes les conditions sont réunies pour que nous nous forgions une bonne opinion de ce hammam.

Nous remarquons sur leur site Internet qu’ils proposent une soirée spéciale pour la Saint Valentin : « Sex toys et défilés de lingerie coquine ». Cela suffit à nous convaincre, l’idée nous séduit et nous décidons de nous lancer. D’autant que leur site donne plutôt envie : Le design à l’air très classe, une ambiance hindouiste, mystérieuse, envoutante, le hammam et le jacuzzi semblent immenses….Rien à voir avec l’Hyppocampe ! Un coup d’œil sur les tarifs : 48 € pour un couple, c’est plus que raisonnable.

 

Samedi 14 février. Pensant que le concept était le même qu’à l’Hyppocampe, nous ne faisons pas d’efforts vestimentaires particuliers…

Nous voilà fin prêts, direction le RER puis le métro. Nous trouvons l’endroit très facilement, en plein cœur de Pigalle.

Je ne suis pas spécialement rassurée par le quartier, l’ambiance « sexuelle » qui y règne…C’est un boulevard très passant. Beaucoup de touristes et même des parisiens qui ne peuvent s’empêcher de faire des remarques lorsqu’ils passent devant l’entrée du Moon City (où nous nous sommes arrêtés fumer une cigarette avant de se lancer…) Les remarques sont diverses :

- Un groupe de jeunes se disent que ça « sent la piscine » et rigolent

- Un couple s’approche pour lire le flyer à l’entrée. Monsieur à l’air emballé mais Madame fait la grimace

- Un autre couple passe et Madame dit à Monsieur qu’il faut être pervers pour aller dans ce genre d’endroits…

 

Nous nous hâtons de terminer cette cigarette et nous « cachons » dans le sas d’entrée, attendant que l’on nous ouvre la porte. Un couple attend déjà devant nous.

 

Au bout de quelques minutes, un homme style « videur de boîte de nuit », nous ouvre la porte et nous demande de patienter dans le couloir. En face de nous, nous pouvons apercevoir le bar, bondé de monde (tous habillés…( ??) ), et sur notre gauche, un escalier…Une jeune fille, derrière un guichet, nous encaisse. Première déconvenue : c’est 58€ et non 48€….Nous ne disons rien.

Je suis obligée de lui demander moi-même comment cela se passe car elle nous encaisse et se retourne pour discuter avec son amie. Je l’interpelle et là, elle m’explique qu’on peut commencer par aller poser nos affaires au vestiaire à l’étage puis redescendre boire un verre et profiter de la soirée avant d’accéder à la partie « hammam-sauna-jacuzzi ».

 

Nous sommes surpris mais nous nous exécutons. Montons au vestiaire, restons donc habillés et redescendons…

Au bar. L’endroit est bondé de monde, un podium est installé en plein milieu. Nous commandons deux vodkas pomme (conso offertes avec l’entrée, à ce prix là, c’est la moindre des choses…) et restons près du bar et du buffet de friandises.

 

Arrivent alors plusieurs femmes, censées être des mannequins, en dessous pour le défilé. Les sous-vêtements n’ont rien d’extraordinaire et les femmes qui les portent ne les mettent absolument pas en valeur. Mick et moi sommes atterrés par un tel spectacle….Aucun glamour, aucune sensualité….pas un sourire….Nous n’aimons pas le « show » et ne nous en cachons pas. Ce qui interpelle un jeune couple à côté de nous. Entendant nos remarques, ils tentent de nous convaincre que d’habitude cela ne se passe pas du tout comme ça. Ils ont l’habitude de venir et eux-mêmes sont surpris de la soirée. Cela me rassure, je commençais à croire que c’était nous qui ne comprenions rien !

La jeune fille nous explique alors que l’endroit est normalement circulaire et que l’accès au jacuzzi peut se faire par le bar où habituellement, les gens sont en serviettes ou paréos. Seulement ce soir, cet accès est gardé par deux malabars qui ne laissent passer que des « VIP ».

 

Voici maintenant venue la démonstration de sex toys…..Nous aurions été sur un marché, cela n’aurait pas été bien différent….Un homme vulgairement déguisé en Cupidon, présente au micro différents godes et autres canards vibrants à la chaîne. Epuisés par tout ça, nous nous désintéressons complètement du spectacle…

A ce moment là, je regrette d’être ici et me dit que nous aurions mieux fait de nous abstenir de nouveauté…Il est quasiment 23h et nous sommes toujours habillés, obligés d’assister à un spectacle pitoyable… La preuve en images : http://www.xstarsnews.com/nuit-de-la-saint-valentin-4479.html

 

Après de longues minutes d’attente, nous apercevons la jeune femme avec qui nous avions discuté un peu plus tôt qui, commençant vraiment à s’impatienter se dirige vers l’entrée pour, je pense voir si l’accès à l’étage est ouvert. Ne la voyant pas revenir et surtout, voyant son compagnon lui aussi disparaître vers l’entrée, nous nous dirigeons également vers l’escalier.

 

Délivrance, nous prenons deux serviettes et un paréo sur le tas posé devant le guichet et montons. C’est un peu la bousculade aux vestiaires, nous arrivons tant bien que mal à accéder à notre casier et à nous déshabiller.

Je souhaite faire un tour par la case pipi avant toute chose…J’aperçois encore une sorte de vigile à l’entrée du coin « câlins ». Je lui demande donc où se trouve les toilettes, il me montre une porte à côté…fermée…Là, il me dit que sinon il y en a en bas. Nous descendons trois marches et nous nous faisons arrêter par un homme qui nous dit que l’accès au bar est interdit aux personnes déshabillés sur un air….C’est de pire en pire, j’en ai marre !

Je fais donc patiemment la queue devant le SEUL toilette de l’étage. Arrive mon tour, ce n’est pas très propre : au sol, du papier toilette, des emballages de préservatifs…Je préfère faire comme si de rien était….

 

Nous passons le vigile et entrons….c’est très sombre. Un couloir avec des coins câlins de chaque côté. Je les trouve particulièrement petits et je suis frappée par le fait qu’ils soient quasiment tous fermés par une porte…Nous qui aimons nous faire regarder…

Nous avançons et arrivons sur une sorte de palier avec des sofas où des couples sont assis et discutent puis en face, un escalier qui redescend.

Nous l’empruntons. Le sol est très mouillé et plutôt sale…Sur la droite un couloir obstrué par des canapés. Sur la gauche, il y a des cabines de douche et nous débouchons enfin sur le fameux jacuzzi. Effectivement, il est très grand, le décor est joli. Nous nous y installons.

L’eau est à peine chaude est très chlorée mais nous nous en contenterons. Nous ne sommes plus à ça près.

A ce stade, le bilan est plutôt catastrophique mais nous prenons ça avec le sourire. Après tout, nous sommes ensemble et c’est ce qui compte. Autour de nous, beaucoup de couples, de tous âges, des hommes seuls aussi. Nous nous trouvons un petit coin tranquille et nous câlinons.

Petit à petit, je me décrispe…. Faire l’amour dans un jacuzzi est une première pour nous…Les câlins y sont prohibés à l’Hyppocampe pour des raisons d’hygiène…Je me laisse aller dans ses bras tout en observant ce qui se passe autour de moi…

 

Où se trouve le hammam ? Au cours de notre petit « état des lieux », nous n’en avons pas vu l’entrée. Le hammam étant tout de même notre lieu de prédilection en règle générale, nous partons à sa recherche.

Nous remontons l’escalier et finissons par apercevoir un couloir dérobé sur notre gauche délimité par un rideau en plastique. Le sas est minuscule... Pas de porte-manteaux pour y accrocher serviettes et paréos, deux douches cloisonnées…Nous nous débrouillons comme nous pouvons pour y déposer nos affaires, prendre une douche (un coup gelé, un coup bouillant…) et pénétrons dans le hammam.

Peu de monde, l’endroit est calme et je me dis, enfin….Un peu de sérénité et de tranquillité. Car, je trouve depuis le début que ce brouhaha permanent est pénible. Ce doit être dû à la grandeur des lieux, nous ne sommes pas habitués…Pour moi ce lieu à un côté trop impersonnel auquel j’ai vraiment du mal à adhérer et comme très souvent, nous partageons la même opinion avec Mick.

Ce moment d’apaisement sera de courte durée….Deux couples entrent dans le hammam et se mettent à discuter, assez fort. On se serait cru au bistrot du coin !

 

C’en est assez, je ne tiens plus, je suis à deux doigts de demander à Mick de m’emmener loin d’ici…Nous nous accordons sur le fait que le jacuzzi était tout de même plus tranquille et décidons d’y retourner.

Mais avant, nous souhaitons visiter un peu plus les « coins câlins ». Là, comme lors de notre arrivée, quasiment toutes les pièces sont occupées et fermées…Je serai bien allée boire un verre mais me rhabiller, boire mon verre pour me re-déshabiller ensuite…non merci !

 

Au moment où nous allions descendre vers le jacuzzi, nous recroisons le couple avec lequel nous avions discuté au bar plus tôt dans la soirée.

Ils ont vraiment l’air désolés pour nous lorsque Mick leur dit que nous n’apprécions pas plus que ça la soirée…Elle nous propose alors d’aller tous les quatre dans le jacuzzi, histoire de se détendre.

 

Sur le moment, je n’en ai pas spécialement envie mais Mick accepte alors je le suis.

Nous nous installons côte à côte dans le jacuzzi.

La discussion a du mal à s’installer…Bien que ce couple soit à notre goût, je n’ai pas trop la tête à ça….je suis vraiment minée par cette valentin ratée. En face de moi, plusieurs couples ont l’air de vraiment s’amuser tous ensemble. Je suis étonnée par la facilité avec laquelle tout le monde se mélange…Je finis par en avoir le tournis et ne plus savoir qui est avec qui….

Cela dit, ce spectacle m’émoustille.

Je suis assise sur le rebord du jacuzzi, à côté de Madame. Mick est debout devant moi. Son homme est dans la même position, face à elle.

Mick et moi nous embrassons. Je jette un œil sur eux, ils semblent sur la même longueur d’onde. Je vois commencer à s’embrasser également, à se caresser. Nos couples se rapprochent…Mes mains chevauchent celles de Madame jusqu’à se retrouver presque sous ses fesses. Nos jambes aussi, se frôlent, se touchent même semblent s’entremêler…Puis Mick me retourne. Je me retrouve debout, de dos, les mains appuyées contre le mur. Mick reste derrière moi et fait monter mon excitation par ses coups de reins magiques. Je les regarde…Ils sont beaux, ils prennent du plaisir, sensuellement, comme j’aime…Je tente une caresse vers elle (dans son dos) mais aucune réaction…A un moment donné, je sens Mick me prendre la main et la poser au niveau de sa nuque…Je n’insiste pas…J’apprendrais par la suite qu’elle ne l’a pas senti… tout comme moi je n’ai pas senti les siennes. Sans doute les bulles du jacuzzi ont fait que les sensations étaient différentes et les perceptions plus subtiles…

Bien que nous n’ayons rien échangé de particulier, cette proximité a été pour nous un moment très agréable et même si chacun s’abandonnait dans son propre couple, nous avons ressenti une sorte de complicité. Nous étions ensemble tout en étant à deux…

Nous décidons de ne pas aller plus loin, pensant qu’ils n’étaient pas intéressés plus que ça…

Nous terminons de nous câliner avec Mick sans aller trop loin non plus car l’excitation a tout de même était très intense et nous sommes dans un jacuzzi….Nos couples s’éloignent doucement afin, sans doute que chacun retrouve son « intimité »…

 

 

Nous sortons du jacuzzi sans un mot…Nous ne connaissons même pas leurs prénoms. Dommage, nous sommes persuadés que nous aurions pu faire de jolies choses ensemble mais….

 

Où se trouve mon paréo ? En sortant du jacuzzi, je m’aperçois que mon paréo, que j’avais exprès mis de côté, a disparu….La goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Nous remontons, traversons à la hâte ce long couloir impersonnel, nous changeons au vestiaire et sortons.

 

Dehors, il fait très froid. Le quartier est encore plus glauque que quelques heures auparavant….Nous voilà obligés de marcher pour trouver une borne de taxis…

 

Nous avons retrouvé, au hasard des blogs, le couple dont je viens de vous parler. Ils se sont proposés de nous faire changer d’avis sur ce club qui les enchantent.

Evitons juste les soirées à thème…..Affaire à suivre.

En tout cas, merci pour ce petit rayon de soleil  à travers un soirée bien pluvieuse pour nous…

 

Liloo et Mick

Voir les 2 commentaires - Par miloo - Publié dans : Notre vie libertine
Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Mi-Loo

  • : Une jolie histoire de libertinage
  • Une jolie histoire de libertinage
  • : Nous vous racontons ici nos premiers pas dans le monde mystérieux du libertinage.
  • Partager ce blog

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Vos réactions

Nombre de visiteurs

compteur pour blog

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés