Mercredi 13 mai 3 13 /05 /Mai 12:57

3 semaines.

3 longues semaines que nous n’étions pas allés en club libertins. L’envie nous taraudait depuis un moment de retourner au Moon City… En effet, il semblerait que nous soyons un des seuls couples à avoir émis un avis négatif sur cet endroit !! Réussissant petit à petit à nous persuader que nous n’avions pas eu de chance la fois précédente, nous souhaitions y retourner.

Nous avons d’abord demandé à ce couple "Pa et Laume" que nous avions rencontrés là-bas de nous y accompagner et de nous montrer à quel point ce lieu était délicieux….sans succès. Nous avons ensuite suggéré cette idée à "S & M" mais leur emploi du temps ne le leur permettait pas.

Brûlant d’envie de retourner en club, nous décidons d’y aller seuls, un lundi soir, soirée réservée aux couples et aux femmes seules.

 

La journée de travail se déroule normalement même si nous sommes très impatients qu’elle se termine. Nous échangeons, comme à notre habitude des mails coquins une bonne partie de la journée. Nous sommes électrisés. Après avoir été sur le site internet, nous avons constaté que le club était ouvert non-stop de 11h à 2h du matin, avec un buffet servi à 21h30. Nous décidons donc d’y aller directement en sortant du travail.

 

Dans le métro, j’interpelle Mick sur le fait que c’est la première fois que nous allons dans un club alors qu’il fait encore jour…Cette idée me paraît étrange ! Sans m’en apercevoir, j’ai fait un lien entre la nuit et les clubs et je suis perturbée d’y aller si tôt…

 

 Cela dit, nous arrivons à hauteur de la façade du Moon City vers 19 heures. Alors que nous nous approchons pour sonner, un homme sort et nous invite chaleureusement à rentrer. Je reconnais alors le propriétaire des lieux qui semble beaucoup plus décontracté que lors de notre première venue.

A l'accueil une jeune femme, pas très aimable, nous tend deux paréos, un vert et un orange ainsi que deux serviettes. Nous réglons les 48€ d’entrée en carte bleue. Elle nous réclame alors les 2€ pour le vestiaire…Je lui tends sans demander plus d’explications bien que je trouve cela plutôt étrange…Peut-être demandé sur un autre ton, cela serait mieux passé !

 

Nous prenons l'escalier principal pour accéder aux vestiaires. Ils sont vides. Nous nous déshabillons et enfilons les paréos. Je demande à Mick quelle couleur il préfère car contrairement à l’Hyppocampe, l’homme et la femme y ont droit. Enfin un point positif (auquel entre nous, nous n’avions pas du tout fait attention la première fois) Il choisit le vert. Ce sera donc orange pour moi. Nous rejoignent dans les vestiaires deux femmes. Plutôt jolies. Elles n’ont pas de compagnons. Je trouve l’idée sympa et décalée d’y aller entre copines ! L’une d’elles garde ses chaussures à talons pour redescendre…Elles ont l’air tout de même assez spéciales mais nous ne leur prêtons pas plus d’attention que ça.

 

Dans mes souvenirs, nous accédions à la partie balnéo depuis les vestiaires. Mais ce soir, la porte est fermée et nous devons reprendre l’escalier par lequel nous sommes arrivés, passer par l’accueil pour pouvoir accéder au bar qui se trouve derrière une petite porte en bois façon saloon. Je ne trouve pas ça très hygiénique…N’oublions pas que nous sommes pieds nus (en fait seulement moi car face à la saleté de la dernière fois, Mick a pris les devants et a amené des claquettes !). Mais bon, je ne m’arrête pas là-dessus, j’ai décidé de passer une bonne soirée…

 

Le bar est presque désert. Mick propose que l'on boive tranquillement un verre. Nous visitons un peu et découvrons le bas de la salle qui, rappelez-vous était réservé aux « V.I.P ». Jolie pièce où nous nous installons dans un très confortable canapé. Nous retrouvons d’ailleurs à la table d’à côté les deux jeunes filles croisées dans les vestiaires. Le style baroque est vraiment sympa. Mick et moi nous accordons d’ailleurs à dire que côté décoration, le Moon City met la barre vraiment haute. En tout cas, en ce qui concerne la partie bar.

Mick va nous chercher les consommations et revient avec deux vodkas-pomme. Il m’explique que la serveuse a mit un certain temps à se lever de sa chaise et à interrompre sa conversation avec un homme (habillé) qui était accoudé au bar. La même qu’à la caisse…Cela m’amuse plutôt que de m’agacer ! Je me sens détendue et d’humeur très câline ce soir…

 

Nous prenons notre temps. Nous buvons notre verre tranquillement, blottis l'un contre l'autre. Nous nous amusons à écouter la conversation de nos deux voisines. Elles sont déçues car ne savaient pas qu’il s’agissait d’une soirée couple. Elles divaguent sur différents sujets qui nous font bien rire car vraiment, elles ne donnent pas l’impression de voler très haut…

Puis, lassés de les entendre jacasser, nous nous désintéressons de leurs « aventures » et nous remémorons notre première fois dans ce lieu Et jusque là, pour ce soir, le bilan est plutôt positif. Mick est face au grand écran qui diffuse les infos. Il fait de temps en temps le point sur l'actualité. Il plaisante, il est d’humeur joyeuse. Moi, je me fiche pas mal de la télévision et ne pense qu'à apprécier le moment présent et aux futurs bons moments que nous allons passer tous les deux. Essayant au maximum de faire abstraction de nos aprioris.

Petit à petit, le désir monte…je commence à embrasser fougueusement Mick dans le cou, sur les joues, la bouche… et lui suggère de continuer notre petit tour du propriétaire.

 

Nous passons devant le jacuzzi où quelques couples se détendent mais l’ambiance est plutôt sage. Nous remarquons alors que la tranche d’âge tourne ce soir autour de la quarantaine, voir la cinquantaine pour certains couples. Mais il est encore tôt et la soirée n’avait pas complètement démarré. Il ne fallait donc pas se forger une opinion de suite.

 

Je constate à regret que, malgré le peu de monde, le carrelage est déjà inondé et le sol est sale. Nous montons. Personne dans le sauna. Nous continuons par la visite des coins câlins. Quelques couples par-ci par-là mais l’atmosphère est sage et silencieuse. Dans une salle tout en longueur, deux couples s’adonnent au cote-à-cotisme la porte ouverte. Un peu plus loin, un homme prend madame en levrette. Enfin, un couple est allongé dans la dernière pièce et est entrain de discuter. Je trouve ça très drôle et me pose des questions : Viennent-ils de faire des folies et se détendent un peu avant de redescendre ? Ou sont-ils venus tout simplement là pour échapper à la musique du bar et pouvoir papoter tranquillement ? Je n’aurais jamais la réponse…

Niveau « coins-câlins », le bilan est le même : Aucune originalité, que des pièces minuscules et fermées….Rien n’incite vraiment au rapprochement entre couples…et nous trouvons ça vraiment dommage.

 

Nous nous arrêtons au niveau du hammam. Notre plaisir commun. Nous enlevons nos paréos, passons sous la douche que nous arrivons plus ou moins à régler afin de ne pas nous brûler comme la dernière fois. Le hammam est vide. Nous en profitons pour en faire le tour et découvrons une niche qui nous avait échappé la fois passée. Nous nous y engouffrons.

 

Assis l’un en face de l’autre, nous profitons, nous apprécions ce moment de calme. Etant appuyée vers l’arrière sur mes deux mains, j’entreprends de caresser le sexe de Mick avec mes pieds. Il trouve ça amusant et pendant quelques instants, je le branle de la sorte. Une première ! Je ne sais pas si cela a été concluant mais quoi qu’il en soit, mes pieds ne le laissent pas indifférents car il les saisit et commence à les masser. Il sait  à quel point j’affectionne ce type de massage…J’en ai des frissons, c’est prodigieux.

Je commence à avoir chaud mais également très envie de faire l’amour et sachant que l’air est plus frais en bas, je me penche sur le sexe de Mick et le met dans ma bouche. Cela fait plusieurs jours…j’ai donc très faim mais commence très très doucement. D’abord avec ma langue. Je lui lèche délicatement le gland, puis je descends jusqu’à ses boules. Je m’applique et Mick semble apprécier mais je sens qu’il appuie légèrement sur ma tête. Je mets alors son sexe dans ma bouche et entreprends une fellation comme j’aime tant faire et comme Mick apprécie tant.  De délicats va-et-vient de ma langue et de mes lèvres sur son sexe appréciant la moiteur et la chaleur de ma bouche.

 

Pendant ce temps-là, un couple entre bruyamment dans le hammam mais là où nous sommes, ils ne peuvent pas nous voir. Se croyant alors seuls, ils parlent fort. Cela ne me perturbe en rien. Je suis désormais dans une bulle et rien ne pourra m’interrompre. Puis, petit à petit, les éclats de voix s’estompent pour laisser place à  des gémissements. Les fesses de Madame claquent sur les cuisses de Monsieur. Ce bruit fait monter l’excitation en nous. Dommage que nous n’ayons pas aussi les images… Seulement ils ne doivent pas être très habitués du hammam car à peine quelques minutes après leur arrivée, ils se plaignent de la chaleur et sortent.

 

Mick me relève alors la tête et m’invite à venir m’assoir sur lui. Je m’appuie contre le mur et grimpe à califourchon. La pénétration est quasi instantanée et le plaisir quasi immédiat. Nos corps luisent, nous glissons et nous agrippons comme nous pouvons, luttant contre la chaleur afin de prolonger ce moment. Mes genoux deviennent un peu douloureux à cause du carrelage alors je les relève et m’appuie en arrière sur les mains. Nous nous regardons dans les yeux et apprécions ce plaisir partagé. Mais la vapeur commence à avoir raison de notre désir. Il faut dire que le hammam ne dégage pas cette odeur d’eucalyptus que nous affectionnons tant à l’Hyppocampe. Du coup, l’atmosphère est pesante et la chaleur plus écrasante. Nous sortons, bien décidés à terminer ce câlin.

 

La douche nous fait le plus grand bien ! Nous entrons ensemble dans l’une des cabines. Un homme, sortant de l’autre cabine semble intrigué de nous voir ensemble sous la douche…Nous sourions et continuons à nous savonner mutuellement. Nos corps sont remplis de désir et brûlent d’impatience de s’éteindre de nouveau.

Direction les coins câlins. Je suis Mick qui se dirige tout droit vers la pièce la plus au fond. Peut-être l’avait-il déjà repéré lors de notre premier tour ? Quoi qu’il en soit, son choix me convient parfaitement. Des miroirs sur trois murs et au plafond…Nous sommes décidemment sur la même longueur d’onde ! Nous entrons par la grande porte en bois que Mick ne referme pas complètement. Je constate qu’il y a même possibilité de la fermer à clé…

Nous installons les serviettes sur le matelas en cuir bordeaux et nous étreignons presque immédiatement. Tous ces miroirs m’excitent au plus haut point. Je réalise là un véritable fantasme : Faire l’amour en levrette et voyant tout ce qui se passe. J’apprécie la vue, les différents angles. Le miroir face à moi m’offre une vue imprenable sur nos expressions de visage. Je nous trouve beaux et extrêmement sensuels.

Dans l’angle, j’ai une vue magnifique sur les fesses de Mick qui s’adonnent à d’orgasmiques ondulations. Mais la vue que je préfère, et de loin, reste celle que m’offre le miroir à côté de nous. J’y vois tout. Les courbes de mon corps, le corps de Mick, son visage, le mien…Je le dévore des yeux à travers ce miroir. Son regard en dit long également. Le plaisir se lit sur nos visages !  Je ne me rappelle pas avoir profité de la vue du miroir au plafond. Ce sera pour une prochaine fois. Les trois autres ayant réussi à me combler !

L’orgasme ne tarde pas à se manifester et, comme bien souvent, il nous vient en même temps. Le summum de l’osmose. Cela ne dure que quelques secondes mais les yeux dans les yeux à travers le miroir face à moi, l’éclair de jouissance qui me traverse se propage dans le corps de Mick qui jouit en moi.

 

Nous reprenons doucement nos esprits lorsque je vois passer une tête dans l’entrebâillement de la porte. Un homme, qui jette un bref coup d’œil et s’en va. Sa compagne fait de même. Nous nous amusons du fait que, n’ayant pas été très discrète, nous avons l’impression qu’ils ont attendu que ayons terminé pour venir voir…

 

D’un commun accord, nous redescendons pour nous déshydrater. Mais, sur le chemin, nous croisons cet immense jacuzzi qui nous tend les bras…Nous passons par la douche et allons rejoindre les nombreux couples qui s’y trouvent. 

Nous trouvons une petite place dans un coin…Les souvenirs remontent. Nous nous trouvons à l’endroit où nous avions passé ce délicieux moment avec Palaume. Nous nous détendons, nous câlinons, l’esprit encore embué par la pièce aux miroirs. Malheureusement, l’eau n’est vraiment pas très chaude et les bulles timides.

Malgré tout, nous passons un bon moment. Nous observons ces couples si différents. Par leur âge mais également par leur attitude. Certains s’embrassent, d’autres se caressent. D’autres encore sont simplement dans les bras l’un de l’autre. Comme nous. Nous sommes biens.

 

Il est bientôt 21 heures et nous savons qu’un buffet va être servi. Mick n’a pas spécialement faim mais nous décidons de retourner au bar pour prendre un verre en attendant...

A suivre...
Voir les 0 commentaires - Par Mi-Loo - Publié dans : Notre vie libertine
Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Mi-Loo

  • : Une jolie histoire de libertinage
  • Une jolie histoire de libertinage
  • : Nous vous racontons ici nos premiers pas dans le monde mystérieux du libertinage.
  • Partager ce blog

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Vos réactions

Nombre de visiteurs

compteur pour blog

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés