Mercredi 24 juin 3 24 /06 /Juin 11:38

Nous reprenons la route vers 18h30 et arrivons à Poitiers vers 19 heures. Nous allons directement au centre-ville et garons (facilement à mon grand enthousiasme) la voiture.

Le centre-ville est assez pittoresque. De petites rues piétonnes pavées avec de commerces de toutes sortes. Les bâtiments ont l’air ancien et le mélange de l’architecture moderne avec la conservation de ce vieux centre nous séduit. Au hasard de nos pérégrinations, nous atterrissons sur une place avec une immense cathédrale. Il est trop tard pour la visiter, dommage. je sais que Mick apprécie particulièrement de genre d’endroits.

 

Heureusement pour nous, le soleil est de retour, rendant notre visite encore plus agréable. Il est quasiment 20 heures et nous décidons de chercher un joli restaurant. Un bar lounge, un restaurant indien et....une crêperie.

Simple, bon marché, la crêperie obtient très vite nos faveurs. D’autant plus que devenue presque une tradition pour nous maintenant avant d’aller en club.

Nous rentrons et là, nous nous retrouvons tout de suite en plein cœur de la Bretagne. La décoration est typique, c’est très mignon.

Nous choisissons tous les deux des crêpes assez consistantes et commandons une bouteille de Saumur Champigny.

Je ne sais pas si c’est la chaleur du restaurant ou bien les émotions de l’après-midi, mais le vin me monte très vite à la tête ! Nous sommes de très bonne humeur, nous amusons beaucoup et passons un délicieux moment.

 

Les spéculations vont bon train sur notre rencontre du soir. Non seulement sur le couple, mais également sur l’endroit. Nous avons été faire un tour sur le site internet du club dans lequel ils voulaient nous emmener...L’endroit à l’air kitsch...mais nous ne nous affolons pas plus que ça. Après tout, la décoration de l’Hyppocampe n’est pas des plus branchées... !

 

Au moment de payer, je m’aperçois que le montant indiqué sur le boîtier de la carte bleue n’est pas le même que celui sur l’addition : la jeune serveuse a fait une erreur de 10 euros...en notre faveur ! Je compose mon code comme si de rien était et je dis discrètement à Mick que nous devons quitter rapidement le restaurant.

Sur le moment, il est un peu surpris et ne comprends pas très bien mais il me suit sans poser de questions. Une fois dehors, je lui explique et nous plaisantons sur le fait que décidemment, nous aimions bien cette ville !

 

Il est environ 22 heures lorsque nous regagnons la voiture. Mick appelle C&A afin de savoir où ils en sont de leur côté. Eux aussi, terminent leur soirée et nous proposent de nous retrouver dans un quart d’heure sur « le parking du Auchan ».

 

Le vin me tourne encore vraiment la tête et je dois faire preuve de beaucoup d’attention pour nous emmener à bon port. Heureusement, nous ne sommes qu’à 5 minutes mais elles me paraissent interminables ! D’autant plus que j’ai du mal à me concentrer car Mick et moi partons dans divers fous rires...

Bien sur, à cette heure, le parking est désert. Nous attendons quelques minutes et voyons la voiture de nos hôtes arriver. Nous sortons tous les quatre afin de nous saluer. M’attendant à ce qu’ils entrent tout de suite dans le vif du sujet et nous proposent de les suivre jusqu’au club, je suis surprise lorsque A (lui) nous invite d’abord à venir boire un verre chez eux. Doublement surprise d’ailleurs car au fil de nos discussions sur MSN, C (elle) me confia qu’ils n’étaient pas du tout adeptes des soirées privées et voulaient pas recevoir chez eux.

 

Nous acceptons cependant leur proposition et repartons en voiture. Un premier bilan : Couple conforme aux photos vues sur le site. Ils ont l’air très sympa, accueillants. Jusque là, tout se passe bien.

 

De nouveau, je dois me concentrer. Même si les effets de l’alcool se sont un peu dissipés, je sens toujours que je n’ai pas la pleine maîtrise de ma conduite...D’autant plus que la pluie s’est remise à tomber.

 

Après 10 minutes de trajet, nous arrivons chez eux. Une jolie maison et beaucoup d’animaux ! Si mes souvenirs sont bons, 2 chats, 2 chatons et un chien. Nous nous installons dans le salon et A nous propose de suite à boire. Je prends un jus de fruits, c’est préférable !

 

La discussion s’engage très vite, le contact passe bien. Différents sujets sont abordés : notre saut à l’élastique du matin, la vie parisienne (que C connaît et regrette...).

Puis c’est au tour des clubs. Nous évoquons nos différentes expériences. L’Hyppocampe, le Moon City. Eux nous parlent également de leurs sorties.

Lorsqu’on en vient à parler du club dans lequel ils souhaitent nous emmener, je constate avec surprise, d’une part qu’ils y sont allés la veille, et d’autre part que C n’aime pas spécialement ce club.... Maintenant que nous sommes là, nous sommes bien décidés à aller jusqu’au bout !

 

Nous repartons vers minuit direction l’Ange Club. (www.angeclub.fr)

Nous arrivons sur le parking du club quelques minutes plus tard. Il est situé au fond ce que l’on pourrait appeler une petite zone industrielle.

 

Nous sommes accueillis par un jeune homme. Apparemment, il connaît bien nos hôtes et fait la bise à C. Il nous invite à entrer. Nous sommes dans une sorte de sas entouré de rideaux en velours rouges. Le jeune homme lui, fait le tour et se poste derrière son guichet.

Il nous explique un peu le principe de fonctionnement du club. A savoir que nous pouvons circuler librement entre la partie « piste de danse » et la partie « balnéo ». Que la nudité n’est pas obligatoire. Nous ne sommes pas obligés d’être constamment en serviette. Les boissons sans alcool sont à volonté au bar.

Il s’épargne la visite des lieux prétextant que nous sommes accompagnés d’initiés qui se chargeront de la visite.

 

Nous entrons. En face de nous, le bar. Plusieurs hommes seuls y sont accoudés. Certains habillés, d’autres en serviette. Cela nous fait bizarre ce mélange, nous ne sommes pas habitués !

 

                                                          

 

Sur notre gauche, la piste de danse avec une barre de pool dance au milieu. Elle est entourée de canapés rouges, la lumière y est tamisée et des petits coins se créent à l’aide de rideaux afin de préserver l’intimité d’une rencontre.

 

Sur notre droite, la partie balnéo. Avec le jacuzzi, assez grand mais dans l’obscurité (presque) complète. Les toilettes, les douches, le hammam et le sauna. Les vestiaires se trouvent en face sur toute la longueur du mur et au fond, trois cabines. Les coins câlins.

 

                                                          

 

Toutes se ferment. Pour l’une d’entre elles, il n’y a même pas la possibilité de voir si les couples le désirent.

 

Derrière, un écran de télévision diffusant des films porno en boucle et une table de massage. Des peignoirs et des tongs sont mis à disposition pour les personnes désirant sortir fumer. En guise d’abri, une simple cabane de jardin agrémentée de quelques sièges.

 

Une fois la visite terminée, nous décidons de passer au vestiaire et de nous débarrasser de nos affaires. Nous souhaitons tous les quatre aller dans le jacuzzi mais il y a trop de monde. Alors nous retournons vers le bar, prenons chacun un verre et allons nous asseoir dans les canapés entourant la piste de danse.

 

Le club est quasiment désert. Seul un groupe, apparemment là pour fêter un anniversaire, est présent autour de la piste. Une jeune femme, très en chair, se déhanche autour d’une barre. Imitant une lap-dance. Le spectacle n’est ni gracieux ni agréable. Sous les encouragements du DJ, elle se déshabille entièrement...C et moi échangeons nos points de vue, au sujet de cette femme sans complexe....

 

                                                          

 

Nous finissons nos verres et nous dirigeons vers « le solarium ». Il s’agit ni plus ni moins d’un abri de jardin. Il pleut averse dehors. Nous nous faufilons à l’intérieur de la cabane.

C’est étrange. Ce club ne dégage rien de coquin, de sensuel, de sexuel...Je n’ai même, pour la première fois, aucune envie de faire l’amour ...Peut-être cette danse qui m’a coupé toute libido, allez savoir...

 

Quoi qu’il en soit, notre discussion à ce moment-là n’a elle aussi rien de coquin. Nous parlons de la pluie et du beau temps, de nos animaux...

Nous savons très bien Mick et moi que nous ne coquinerions pas. Mais nous voulions tout de même profiter de la partie balnéo !

Heureusement, le jacuzzi s’est vidé et nous pouvons prendre place tous les quatre dans un petit coin. L’eau n’est pas chaude mais je m’en accommoderais.

Mick et moi commençons à nous câliner. Nous sommes bien, dans les bras l’un de l’autre. Petit à petit mes mains descendent sur son sexe et inversement. Je ne tente aucun geste vers A, assis à côté de moi...Lui non plus d’ailleurs.

Encore une fois, le contact passe très bien avec ce couple mais aucune atmosphère coquine ne se dégage. Nous restons donc très sages dans le jacuzzi puis dans le hammam que nous visiterons un peu plus tard.

 

                                              

 

Lasse de errer dans ce club quasiment vide, où seuls des hommes seuls adossés au bar vous détaillant des pieds à la tête vous portent un quelconque intérêt, je presse Mick pour nous partions.

 

A est seul dans le jacuzzi, C discute avec le jeune homme qui nous a fait entrer. Nous reprenons nos affaires, nous habillons et allons les saluer. Nous les remercions pour leur accueil, leur gentillesse et leur promettons de leur faire découvrir de « vrais » clubs lorsqu’ils seront sur Paris.

 

Le retour à l’hôtel se fait calmement, sous la pluie. Notre ressenti est le même : Ce couple était charmant et tout à fait à notre goût. Seulement l’endroit à tout gâché. Nous qui voulions tester un club en province....Je crois que c’était la première et la dernière fois !

Nous rentrons avec un sentiment d’inachevé, persuadés qu’il aurait pu se passer des choses très agréables, que nos quatre corps auraient pu s’unir et offrir de jolis moments...

 

De retour à l’hôtel, je suis épuisée. J’enlève vite mes vêtements et me faufile sous la couette. Mick ne se fait pas prier pour m’y rejoindre. Nous faisons alors l’amour, intensément, passionnément, évacuant toute la frustration accumulée dans ce club en compagnie de ce charmant couple.

 

Le lendemain, nous rentrons sur Paris et reprenons une « vie normale »...

Voir les 1 commentaires - Par Mi-Loo - Publié dans : Notre vie libertine
Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Mi-Loo

  • : Une jolie histoire de libertinage
  • Une jolie histoire de libertinage
  • : Nous vous racontons ici nos premiers pas dans le monde mystérieux du libertinage.
  • Partager ce blog

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Vos réactions

Nombre de visiteurs

compteur pour blog

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés