Mercredi 25 mars 3 25 /03 /Mars 17:46

Réveil en douceur dans les bras de mon Apollon…Un petit câlin ? Bien évidemment. Hummm c’est tellement bon de faire l’amour le matin... Sans un mot, nos corps se rapprochent. ça commence doucement : je suis allongée sur le côté, dos à lui. Il me serre dans ses bras. Je le caresse. Petit à petit mes fesses sentent grandir son sexe au fur et à mesure que je me frotte et que je me blottis contre lui. Puis une main vient me caresser avec la plus grande des douceurs…C’est le frisson. Elle cherche l’entrée…Ce moment là est délicieux le matin. Les sensations sont décuplées…C’est tellement bon. Les premiers va-et-vient sont lents mais intenses. Je tourne ma tête. Je veux le voir, il est beau.

Petit à petit je me retourne et lui se relève. Me voilà à quatre pattes. Il est derrière moi et continue à jouer de ses reins. Notre position préférée. Le rythme s’accélère, la respiration devient de plus en plus haletante. Je prends un plaisir immense et ne peut m’empêcher de me caresser en même temps, additionnant ainsi le plaisir qui est à ce moment vraiment intense…Sur le côté du lit, un gode qui traîne. Mick s’en empare et me pénètre avec en même temps que son sexe. Je sens l’orgasme qui arrive mais j’ai envie de prolonger encore un peu ce moment…Je vais jouir et lui demande d’accélérer la cadence tout lui disant qu’il me fait du bien.

Alors que Mick sent que son plaisir va exploser, il se retire et éjacule sur mon dos. De cette manière, je sens ce liquide d’amour se répandre sur moi…Je ne peux m’empêcher de l’étaler, de me caresser et de me lécher les doigts…Encore une fois, nous avons joui en même temps. Il n’y a pas de meilleur plaisir à mes yeux. Une telle fusion est vraiment orgasmique.

 

Après de telles émotions, direction la douche. Le temps dehors est magnifique. Il est donc hors de question que nous restions enfermés à la maison. Cela fait quelques temps que nous avions repéré un hammam libertin à deux pas de chez moi. Il ressort à chaque fois que l’on effectue une recherche sur les hammams libertins dans mon département. Seulement, lorsque nous téléphonons, c’est toujours une boîte vocale… Nous décidons donc d’aller sur place pour en avoir le cœur net. Cela nous fera une balade.

 

Nous trouvons sans trop de difficultés la rue en question. Le plus compliqué, c’est pour se garer…Je trouve un emplacement « interdiction de stationner »…Tant pis ! C’est à l’écart et je n’ai pas envie de tourner des heures. Je compte sur la chance pour ne pas avoir de PV.

Nous nous engageons à pied dans la rue. Des immeubles d’habitation de chaque côté ainsi que des bureaux. Petit à petit, nos espoirs de trouver un hammam libertin dans cette rue s’amenuisent mais sait-on jamais…L’Hyppocampe se situe bien dans une impasse pavillonnaire.

En effet, tout au bout de la rue, nous trouvons une enseigne qui est bien au nom du hammam en question mais la vitrine est toute défraîchie… Le lieu a du fermer il y a un moment. Nous sommes déçus mais étant donné que nous nous en doutions…

 

Nous décidons de profiter de cette magnifique journée et allons dans le parc juste à côté. Des enfants jouent au ballon, font du vélo. Des adultes font du jogging, promènent leur chien. L’ambiance est détendue, les gens sont souriants. C’est tellement agréable.

Nous marchons et tout à coup nous apercevons un écureuil traverser juste devant nous à une allure folle avant de grimper dans un arbre. Il est assez costaud, d’un roux superbe qui reflète avec le soleil et sa queue est magnifique. Mick m’avouera que c’est la première qu’il en voit un « en vrai ».

 

Nous sommes en milieu d’après-midi. Il doit être aux alentours de 15h30. C’est bien connu, le grand air, ça creuse et nous n’avions rien mangé depuis le petit-déjeuner. Nous sortons donc du parc pour retourner à la civilisation. Seulement, nous sommes dimanche et il n’y a pas grand-chose d’ouvert.

De plus, cette ville a beau être à 5 minutes en voiture de chez moi, je ne la connais pas…Pas spécialement envie de tourner pendant des heures. Nous optons donc pour une valeur sûre : Le centre commercial où un étage entier est réservé aux restaurants dont la plupart sont ouverts le dimanche. Nous trouverons bien notre bonheur là-bas.

 

Ce sera donc Pizza Del Arte. Cela fait une éternité que je n’ai pas mangé dans ce restaurant. Il est presque 18 heures. Il n’y a donc personne. Nous sommes tranquilles. D’entrée de jeu, Mick me dit qu’il désire commander du vin…Hum, notre petit péché mignon ! Nous commandons une assiette de charcuterie pour deux en guise d’entrée, des pâtes au fromage pour Mick, des pâtes aux champignons pour moi. Le tout arrosé d’une bonne bouteille de Chianti. Nous sommes bien, nous sommes joyeux. Le vin a une tendance exceptionnelle à faire parler Mick… Nous partons alors dans une discussion assez sérieuse sur notre relation. Sur nos attentes, sur la manière dont nous envisageons chacun cette histoire…L’ambiance est détendue.

Me faire parler, oui mais chez moi, le vin a une vertu beaucoup plus sensuelle…Je dirais même sexuelle. En effet, depuis le début du repas, mes sens sont en ébullition. Je n’ai qu’une envie, passer sous la table…Mais est-il utile de rappeler que nous sommes au restaurant ?! J’aime m’exhiber mais il y a des limites…Alors je me retiens, je l’écoute. Je le dévore des yeux. Je sens de temps en temps que mon regard le perturbe également. Nous sommes dans ce restaurant depuis bientôt deux heures à discuter…Nous décidons qu’il est maintenant grand temps de rentrer car le désir se fait de plus en plus vif et je ne tiendrais pas bien longtemps comme ça.

 

Nous nous dirigeons donc vers la voiture. Nos corps se frottent déjà dans l’escalator. Le désir est vraiment plus que palpable à ce moment-là.

Nous sommes en voiture et je suis au volant. Chaque regard que nous échangeons est chargé de sous-entendus érotiques…Puis, Mick me dit qu’il aimerait bien une fellation. Etant donné que je conduis, c’est vraiment trop difficile mais ne pouvant plus tenir ni l’un ni l’autre, je lui dis d’ouvrir sa braguette et entreprends de le masturber tandis qu’il me caresse doucement le clitoris à travers mon jean (la couture jouant là un rôle complice plus qu’agréable). Je ne me soucie nullement des voitures à ma droite, à ma gauche et continue mes caresses en alternant entre son sexe et la boîte de vitesses. Par moment, je tente même de passer mes vitesses avec son sexe ! Je suis complètement perturbée et n’ai qu’une envie : Le prendre dans ma bouche…

 

Un feu rouge, c’est le moment où jamais, je me penche et entame une fellation. Gémissement…puis Mick me dit : « voiture ». Je me redresse. Je suis persuadée que ce jeune homme a assisté au spectacle mais cela m’est complètement égal. Je reprends d’ailleurs ma masturbation alors que nous redémarrons au vert. Heureusement que la maison n’est pas loin.

Je me gare tout au bout du parking, à l’abri des regards indiscrets…

 

A peine le moteur est-il éteint que je reprends ce que j’avais commencé à ce feu rouge. Le désir brûle et Mick me demande de me déshabiller. Je suis grande et ce n’est pas évident. Heureusement, je suis assez souple et j’y arrive assez facilement. Mick enlève rapidement son pantalon et me fait monter sur lui. Une sorte de décharge électrique s’empare de mon corps lorsqu’il me pénètre...L’envie était tellement intense que le plaisir en est décuplé.

Je tente, tout en donnant des coups de reins passionnés, d’actionner la molette afin de baisser le siège en arrière. C’est tout de même plus confortable. Je ne peux m’empêcher de gémir, de plus en plus fort…L’orgasme est tout proche pour moi comme pour lui. J’espère juste que personne n’a eu l’idée de venir se garer à côté de nous…De toute façon, avec la buée nous ne voyons rien.

 

Quelques instants après, nous reprenons doucement notre souffle. Nous nous regardons dans les yeux et sourions. Comme souvent après avoir fait l’amour. J’aime observer cet apaisement sur son visage. Ce sourire unique non maîtrisé.

 

Nous venons de passer une journée formidable. Une journée qui s’annonçait pourtant comme un dimanche ordinaire est devenu un dimanche extraordinaire…

 

Liloo & Mick 

Voir les 0 commentaires - Par miloo - Publié dans : Vie quotidienne
Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Mi-Loo

  • : Une jolie histoire de libertinage
  • Une jolie histoire de libertinage
  • : Nous vous racontons ici nos premiers pas dans le monde mystérieux du libertinage.
  • Partager ce blog

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Vos réactions

Nombre de visiteurs

compteur pour blog

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés