Mercredi 1 avril 3 01 /04 /Avr 15:53

Je sens l’adrénaline montée petit à petit. Sans le vouloir, je scrute la pendule. L’Hyppocampe ouvre à 21h30…Il est 21h20 et Mick n’est toujours pas prêt. Je suis dans un tel état d’excitation que je pourrais presque m’énerver. Il faut qu’il s’active. Mon comportement le lui fait sans doute comprendre car il accélère la cadence mais tout en me faisant bien comprendre qu’il fallait que je me calme, que nous avions tout notre temps.

A ce moment-là, je ne suis pas de cet avis ! Plus vite nous y serons, plus vite nous pourrons nous lâcher…

 

Nous partons de la maison vers 21h45. Nous arrivons donc un peu après l’ouverture. La soirée sera déjà un peu installée et ce n’est pas plus mal.

Environ dix minutes plus tard, nous nous engageons dans la rue Du club. Pas une seule place de parking à l’horizon…Nous tournons quelques instants. Aucune place. Je commence à bouillir intérieurement mais fais tout pour garder mon sang-froid. Je ne dois vraiment pas être douée car Mick remarque bien que je m’énerve toute seule et tente de me calmer afin que je relativise.

Je suis à deux doigts de craquer, après 3 ou 4 tours de pâtés de maisons, lorsque je décide de m’engager dans une rue que nous n’avions pas encore exploitée…Délivrance ! Je tombe tout de suite sur une place. C’est un emplacement payant mais nous sommes samedi soir, il est 22 heures passées (et oui déjà…) alors tant pis.

 

Nous hâtons le pas jusqu’à l’entrée. Un couple est déjà devant la porte et attend. Nous ouvre alors le jeune homme que nous avions remarqué la dernière fois. Nous sommes étonnés qu’il soit toujours là, car comme nous le disions précédemment, nous ne pensions pas qu’il garderait son poste…

 

Nous entrons. Déjà deux couples à l’intérieur qui attendent et un qui est à la caisse. Arrive notre tour, la patronne est souriante mais tendue. Nous annonce qu’il y a énormément de monde ce soir. Se rappelle (comme toujours…) de mon prénom mais pas de celui de Mick !

 

Ce soir, ce sera le vestiaire n°48. Les vestiaires sont surchargés. Nous avons du mal à atteindre notre casier et faisons comme nous pouvons pour nous déshabiller. Je suis surexcitée. J’ai rarement été dans un tel état pour aller au hammam… Est-ce le fait que je veuille à tout prix « réparer » notre dernière soirée ? Est-ce le fait que nous devons peut-être retrouver un couple rencontré sur Internet pour la première fois ? Je ne sais pas. Mais quoi qu’il en soit, au moment où nous franchissons le rideau de l’entrée, j’ai le cœur qui bat à 100 mille à l’heure.

 

Il y a vraiment foule ce soir. Le bar est plein. Quasiment tous les canapés sont occupés…Nous nous dirigeons directement vers le coin « hammam-sauna-jacuzzi ». C’est la même affluence. Les gens stagnent partout. Le jacuzzi est bondé. Nous n’aimons pas trop le sauna. Nous optons donc pour le hammam. Petite douche réglementaire avant d’entrer. Là, c’est la désillusion. Tous les bancs sont pleins et des gens sont même debout à l’intérieur. Nous ressortons.

 

Direction le bar où nous prenons chacun une boisson. Puis les banquettes où nous trouvons une petite place. En face de nous, deux couples, assez jeunes entrain de sympathiser. Nous écoutons un peu la conversation. Tout en scrutant le rideau menant au hammam, voir s’il n’y a pas des personnes qui en ressortent…

A ce moment là, je suis complètement démoralisée….Aucune trace de ce fameux couple. Ils nous ont certainement posé un lapin. Impossible de profiter ni du hammam ni du jacuzzi…La soirée s’annonce mal.

 

Nous allons faire un tour dans les coins câlins. Mon désir pour Mick n’est pas redescendu et quitte à en profiter, autant le faire en câlinant.

Il y a des couples partout. Nous n’avons jamais vu autant de monde. Pas un petit coin où nous pourrions nous installer. Alors nous marchons, passant de pièces en pièces. Nous regardons. Certains spectacles sont plaisants. Nous nous arrêtons d’ailleurs devant un couple entrain de faire l’amour dans cette pièce que nous aimons tant : la levrettine. Elle est allongée sur le dos sur un des matelas en hauteur et lui est debout devant elle. Avec le renfoncement, nous ne voyons pas la tête de la jeune fille mais elle a une poitrine magnifique. Le jeune homme nous regarde et sourit. Nous continuons notre visite en nous disant que ce couple pourrait tout à fait être à notre goût…

Nous montons. C’est orgiaque. Limite trop. Mick s’assoit sur un bout lit et observe le spectacle qui nous est offert sur le lit central. Il commence à me caresser les fesses. Derrière nous, un petit espace se libère sur le lit et je lui propose de nous y installer. Il refuse, ne se sentant pas très à l’aise. Nous décidons donc de redescendre.

 

Nous refaisons une tentative pour le hammam. Cette fois, nous trouvons une toute petite place dans un angle et nous dépêchons de nous y engouffrer.

Le jeune homme assis à ma gauche commence alors à discuter avec nous. Nous échangeons nos avis sur ce club, sur le Moon City. Il nous présente son amie (qui à l’air charmante), se présente lui-même et nous sert même la main. Quelques instants plus tard, ils sortent mais nous font comprendre qu’ils aimeraient bien nous retrouver un peu plus tard dans la soirée…

Mick me fait alors remarquer qu’il s’agit du couple sur lequel nous avions craqué lors de notre visite des coins câlins. Dans la vapeur du hammam, je n’avais pas fait le rapprochement.

 

Petit à petit, l’espace se libère autour de nous. J’ai alors une gourmande envie d’un cuni. Mick s’exécute avec délectation. Il m’allonge. Je sens petit à petit qu’il me pousse vers l’arrière. Je comprends pourquoi lorsque je tourne la tête. Nous ne sommes plus que trois couples. Un en face de nous et un sur le même banc que nous vers lequel m’emmène Mick. Je tends alors les mains et commence à caresser la jeune femme, assise sur son homme. Je lui caresse doucement les cuisses, le dos, les bras. Puis son homme prend ma main et la pose sur la poitrine de sa belle. Lui, à son tour caresse la mienne. Mick est toujours entre mes jambes. Je commence à partir. Le plaisir se décuple. Mes mains parcourent alors le corps du jeune homme, celui de sa compagne, celui de Mick…

Puis, doucement, je me redresse. Je veux que Mick aussi apprécie à sa juste valeur ce doux moment.

Il se relève alors et se met debout devant moi afin que je puisse lui faire une fellation tout en restant assise.

Le couple à côté fait la même chose. Ils ont l’air d’apprécier mais ne rapprochent pas plus que ça…

Nous gâtons nos hommes dans les mêmes gestes. Ils apprécient. Puis Mick me prend par la taille, me met debout et me retourne. Il me pénètre, c’est bon. J’en oublie le couple qui est installé sur le banc en face de nous et qui se caressent simplement devant le spectacle.

Encore une fois, ce couple nous imite. Je caresse de nouveau le dos et les fesses de la jeune fille…Lui saisis la main. Nous nous regardons quelques secondes dans les yeux et je sens sa main qui se ressert sur la mienne lorsqu’elle commence à jouir. Mais les caresses ne sont pas réciproques. Elle ne fait pas de gestes envers moi. Je décide donc de ne pas insister. Au bout d’un moment, Mick, à bout de souffle, me demande de sortir. Je suis d’accord. Sous la douche, il m’apprendra qu’il s’agissait d’un des couples qui était assis en face de nous au début de la soirée. Je ne suis décidemment pas très observatrice dans ces moments-là…

 

Mick n’en peut plus, il doit absolument boire. Arrivés au bar, nous retrouvons ce très joli couple avec lequel nous avions discuté dans le hammam. Le jeune homme se propose de nous offrir un verre…Nous acceptons très volontiers. Interloquée, la jeune femme n’en revient pas que l’on soit restés si longtemps dans le hammam…Selon elle, environ ¾ d’heure…Mick me fait alors gentiment remarquer que j’ai eu droit à une longue, très longue caresse buccale et que maintenant c’est à moi d’en faire autant !

Ce sera un coca pour moi et un Red bull pour Mick gentiment servi par cet homme sur lequel nous avions quelques aprioris mais qui s’est finalement bien adapté à cet environnement. La patronne pas très loin, à qui M a dit qu’il s’était fait des amis (en parlant de nous) lui répond alors que Mick et moi sommes un très beau couple, très gentil et que nous allons bien ensemble tous les quatre…

 

Nous nous installons dans le nouveau coin salon qui est un peu plus à l’écart. Moins bruyant et donc plus intimiste…Sont déjà installés deux couples : Le couple avec lequel nous avons coquiné dans le hammam (je m’aperçois alors que l’homme n’est vraiment pas à mon goût…) et un couple plus âgé.

Nous discutons alors de tout et de rien. De ceux qui devaient nous rejoindre et nous ont posé un lapin, de notre inscription sur Webechangiste…La conversation est conviviale et les quatre couples y participent. C’est là que nous apprenons que celui du hammam est débutant dans le libertinage et que c’est leur première fois en club…Nous comprenons donc mieux pourquoi, malgré l’intérêt qu’ils portaient à nos gestes, ils n’ont pas voulu aller plus loin…

 

Nous nous recentrons sur ce très beau couple (que nous nommerons M pour monsieur et S pour mademoiselle) qui nous a invité à partager un verre avec eux. La jeune fille assise à côté de moi est vraiment jolie. Auburn, les cheveux aux épaules légèrement ondulés. On devine sa poitrine à travers le paréo et l’ayant aperçu un peu plus tôt dans la soirée, je la trouve exquise…Elle est souriante et a des yeux très malicieux. A plusieurs reprises, nos regards se sont croisés et nous savions toutes les deux comment cela allait finir, comment nous voulions que ça se finisse.

Lui a une silhouette sportive. Une belle allure. Il paraît très à l’aise. Communique facilement.

Le feeling passe très bien dès le départ entre nous quatre. Nous nous sentons bien.

 

M se lève alors pour aller aux toilettes et je fais comprendre à Mick que je n’ai pas envie de rester là, toute la soirée à discuter. Mon excitation et mon désir sont à leur comble et je ne peux plus attendre.

Nous nous levons tous les deux et croisons M, de retour des toilettes qui demande à Mick si lui et sa belle peuvent nous rejoindre. Il accepte bien évidemment avec plaisir !

 

Nous partons donc, tous les quatre, à la recherche d’un endroit tranquille afin de satisfaire ses pulsions qui nous taraudent tous le ventre.

Après une brève visite du rez-de-chaussée et de l’étage, nous nous arrêtons, de nouveau, dans cette superbe pièce : la levrettine. Nous allons sur le matelas du fond car un couple est déjà installé sur celui à l’entrée de la pièce. Nous serons d’autant mieux qu’il y en a deux, en croix et surtout, nous serons plus proches des miroirs que j’affectionne tant.

 

Eux s’installent tout à gauche. Elle est debout face au miroir, lui est derrière elle. Nous nous installons tout à droite. Je suis assise sur le matelas, dos aux miroirs et Mick est devant moi. J’entends alors M qui chuchote à sa belle : « Tu veux embrasser Liloo ? ». Ce à quoi elle répond qu’il faut laisser faire, que ça viendra tout seul. Nous nous embrassons un petit moment, chaque couple, d’un côté du matelas. Puis, ne tenant plus, je monte sur le matelas, à quatre pattes et me rapproche d’eux. Elle me regarde un court instant et se penche vers moi pour m’embrasser. C’est tout simplement divin. Mon premier baiser au féminin. Elle est très douce, elle sourit. Mick accroit mon plaisir en mettant sa tête entre mes jambes pendant qu’elle et moi nous caressons le visage, les cheveux, la poitrine tout en nous embrassant fougueusement. Je suis à ce moment là dans un état assez indescriptible. C’est nouveau et en même temps tellement naturel…Je regarde Mick qui admire le spectacle et semble lui aussi apprécier autant que moi la situation.

Je me retourne alors vers lui afin de m’en occuper. J’ai envie de le dévorer…Je le prends dans ma bouche, le caresse. S fait la même chose à son homme. Nous ne nous touchons plus mais la complicité est toujours là…Mick apprécie un moment mes caresses mais préfère que je m’allonge afin que ce soit lui qui me prenne en bouche et que les deux couples soient plus proches. Je me rapproche alors de S qui continue sa fellation. Je la caresse. J’adore ses seins, ils sont très beaux. Je lui dégage les cheveux afin de bien voir son visage. J’ai très envie d’approcher ma bouche de la sienne et de lécher également M mais je me ravise. Et me re-concentre sur la langue de velours de Mick.

Je suis, à ce moment là, allongée sur le dos sur toute la longueur du matelas. M est debout. S est assise sur le second matelas. Puis M la retourne et la pénètre. Nous nous retrouvons alors visage contre visage avec S. Nous nous regardons, c’est tellement bon. Nos baisers sont pleins d’envie, de désir, d’excitation. Son homme la fait jouir avec son sexe. Mon homme me fait jouir avec sa langue. Et nous sommes toutes les deux, nous partageons ce moment à travers des caresses très sensuelles.

A un moment donné, je sens que Mick se redresse pour laisser la place à S. Elle me lèche voluptueusement pendant que ces messieurs nous admirent et se disent que nous sommes vraiment jolies ensemble. Mick se laisse aller à quelques caresses sur son dos et sa poitrine. J’aime le voir toucher d’autres femmes. Je trouve ça tellement excitant.

S et moi jouissons quasiment en même temps. Main dans la main, nous partageons ce délicieux moment. Mick me sourit. Il se sent bien. Il apprécie autant que moi la situation. Nous avons retrouvé ce sentiment « d’être totalement en phase » que nous avions perdu à notre dernière visite

Voilà exactement ce que nous attendions. Ce qui vient de se passer correspond en tout point à l’idée que nous nous étions faite d’une relation à 4.

Je me sens complètement étourdie et ai besoin de quelques minutes avant de pouvoir me relever. Mick me regarde. Il a le visage illuminé. Je le serre très fort dans mes bras comme pour lui dire merci. Merci d’avoir partagé ça avec moi et d’avoir fait en sorte que ce soit si bien pour nous deux, pour nous quatre. S et M ont aussi l’air de se sentir bien. Nous nous avouons alors que pour eux, comme pour nous, c’était la première fois…M va même jusqu’à dire qu’il aurait bien tenté un échange…Mick m’avouera également par la suite que cela ne l’aurait pas dérangé, au contraire. Lui qui est d’habitude plutôt réfractaire à l’idée de me voir avec un autre homme, aurait pour la première fois apprécié cette situation. Le feeling est tellement bien passé entre nous quatre….

 

Nous discutons encore quelques instants puis retournons au bar. Cette fois-ci, c’est nous qui leur offrons un verre. La sonnette vient de retentir mais le temps que les vestiaires se vident, nous avons largement le temps de nous asseoir un peu.

Nous nous découvrons alors un peu plus. Ce que nous faisons dans la vie, comment nous nous sommes rencontrés. L’ambiance est très détendue. Nous nous sentons tous bien.

Direction les vestiaires. Il y a encore un peu de monde mais nous arrivons à nous rhabiller sans problème…

Une fois dehors, nous restons encore, le temps d’une cigarette, tous les quatre. Je n’ai pas envie de les quitter mais il faut bien. Nous échangeons nos adresses mail afin de garder le contact.

Ils nous demandent de les prévenir lorsque nous reviendrons. Ce que nous avons bien l’intention de faire.

Vient le moment de se dire au revoir. Nous nous faisons la bise et partons chacun dans une direction différente….

 

A suivre…

 

Voir les 2 commentaires - Par Mi-Loo - Publié dans : Notre vie libertine
Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Mi-Loo

  • : Une jolie histoire de libertinage
  • Une jolie histoire de libertinage
  • : Nous vous racontons ici nos premiers pas dans le monde mystérieux du libertinage.
  • Partager ce blog

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Vos réactions

Nombre de visiteurs

compteur pour blog

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés